Signature d’un accord pour l’acquisition par Oncodesign du centre de recherches de GSK

2D primary culture from non-small cell lung cancer PDX in Oncomedics’ proprietary defined medium.
2D/3D EX vivo Assays: A PDX-based platform for ex vivo evaluating/screening of novel anti-cancer compounds
09/11/2016
Oncomedics
Oncomedics : Individualisation des traitements contre le cancer
09/11/2016

Signature d’un accord pour l’acquisition par Oncodesign du centre de recherches de GSK

GSK et Oncodesign annoncent la signature d’un accord pour l’acquisition par Oncodesign du centre de recherches de GSK en France


GSK et Oncodesign annoncent la signature d’un accord pour l’acquisition par Oncodesign du Centre de Recherches François Hyafil de GSK, situé à Villebon-sur-Yvette (Essonne), au cœur du cluster de Paris-Saclay. Cet accord inclut également le transfert de l’équipe de 57 collaborateurs hautement qualifiés dans la recherche de nouveaux médicaments, qui travaille actuellement sur le site. Selon les termes de l’accord, GSK apportera à Oncodesign un financement de 35 millions d’euros sur une période de quatre ans. Cette somme permettra à Oncodesign d’intégrer le site et ses compétences, et d’assurer la continuité de l’emploi, pendant cette période, des collaborateurs transférés. L’accord doit entrer en vigueur de manière inconditionnelle au plus tard le 1er décembre 2016.

Fondé en 1987 et implanté en 2010 dans un nouveau bâtiment de recherche à la pointe de la technologie, le Centre de Recherches François Hyafil est une unité de recherche flexible (« Flexible Discovery Unit ») qui apportait des connaissances et des ressources scientifiques devant contribuer à la découverte de nouveaux médicaments et à l’éclosion de nouvelles technologies au sein de GSK. Doté de compétences à la fois en chimie médicinale, biologie, pharmacologie in vivo et pharmacocinétique, le centre dispose d’une large expérience dans de nombreux domaines thérapeutiques.

« Nous sommes très heureux d’accueillir les collaborateurs du Centre de Recherches François Hyafil, des spécialistes de réputation internationale. Cette acquisition stratégique du centre de recherches de GSK permet de franchir une nouvelle étape clé dans le développement d’Oncodesign, et cela sans effet dilutif pour ses actionnaires. Elle va permettre à Oncodesign de dynamiser ses programmes de découverte de médicaments et ses activités d’expérimentation, et de se positionner en tant qu’acteur majeur sur le marché des ‘Full Drug Discovery Services’, un nouveau marché pour Oncodesign » déclare Philippe Genne, Président-Directeur Général et fondateur d’Oncodesign. « En nous dotant de nouvelles capacités à même d’améliorer notre productivité aussi bien en oncologie qu’hors-oncologie, cette acquisition renforcera également nos partenariats stratégiques avec IPSEN, BMS et UCB, ainsi que nos propres programmes de découverte de médicaments basés sur la technologie Nanocyclix. Nous allons ainsi significativement accroître notre expertise scientifique dans l’un des centres de recherche les plus modernes de France et acquérir des savoir-faire complémentaires aux nôtres, hors-oncologie.
Associée à notre présence sur le campus d’innovation ouverte d’Ipsen, l’intégration du Centre de Recherches François Hyafil consolide encore notre présence au sein du pôle scientifique et technologique de Paris-Saclay, et nous permettra de bénéficier de l’innovation de cette région en complément de celle de notre site de Dijon.
»

En 2015, GSK a rationalisé ses activités de Recherche & Développement pour les consolider autour de deux principaux centres à Upper Providence, aux États-Unis, et à Stevenage, au Royaume-Uni. Cela s’est ainsi traduit par une réduction du nombre de sites de R&D satellites soutenant les activités sur ces deux pôles centraux. Par conséquent, GSK a annoncé en septembre 2015 qu’il recherchait une entreprise solide pour reprendre son Centre de Recherches François Hyafil et maintenir une activité sur le site.

« GSK s’est engagé pleinement pour rechercher une entreprise établie, avec une forte R&D, pour reprendre le Centre de Recherches François Hyafil, et je me réjouis que cet accord permette de sécuriser l’avenir des scientifiques hautement qualifiés de ce site au sein de la communauté scientifique française, » commente Jean-François Brochard, Président de GSK France.

Dave Allen, Senior Vice President de GSK Pharmaceuticals R&D, ajoute : « Oncodesign est une société française en forte croissance, avec des technologies et des programmes très innovants, qui a un projet solide pour la réussite à long terme du Centre de Recherches François Hyafil.

L’acquisition de ce site permettra ainsi à ses scientifiques de poursuivre la découverte de nouveaux médicaments. Je suis très heureux que nous ayons conclu cet accord avec Oncodesign, et suis convaincu de la bonne intégration de l’équipe dans l’entreprise dont elle fera pleinement partie. »

GSK – Le laboratoire GSK, l’un des acteurs majeurs du secteur pharmaceutique et de la santé, a pour mission d’améliorer la qualité de vie pour que chaque être humain soit plus actif, se sente mieux et vive plus longtemps.

En France, GSK est un acteur majeur du secteur pharmaceutique : présent sur l’ensemble de la chaîne de valeur, il emploie plus de 3 500 collaborateurs, dispose de 3 sites de production (Mayenne, Évreux, Saint-Amand-les-Eaux), d’un centre de recherche clinique et de son siège situé à Marly-le-Roi.

Ces trois dernières années, GSK a investi près de 83 millions d’euros en France sur ses 3 sites de production où la société a créé plus de 300 emplois depuis 2015.

Oncodesign – Créée il y a plus de 20 ans par le Dr Philippe Genne, Président-Directeur Général et actionnaire principal, Oncodesign est une entreprise de biotechnologie qui maximise les chances de succès de l’industrie pharmaceutique pour découvrir de nouvelles molécules thérapeutiques contre les cancers et autres maladies graves sans traitement efficace connu. Fort d’une expérience unique acquise auprès de plus de 600 clients, parmi lesquels figurent les plus importantes entreprises pharmaceutiques du monde, et s’appuyant sur une plateforme technologique complète, alliant chimie médicinale, pharmacologie et imagerie médicale de pointe, Oncodesign est en mesure de prédire et d’identifier, très en amont, pour chaque molécule son utilité thérapeutique et son potentiel à devenir un médicament efficace. Appliquée aux inhibiteurs de kinases, des molécules qui représentent un marché estimé à plus de 40 milliards de dollars en 2016 et près de 25% des investissements en R&D de l’industrie pharmaceutique, la technologie d’Oncodesign a déjà permis de cibler plusieurs molécules d’intérêt à fort potentiel thérapeutique, en oncologie et hors-oncologie, et de signer des partenariats avec des groupes pharmaceutiques tels que Bristol-Myers Squibb, Ipsen et UCB. Basée à Dijon, au cœur du pôle universitaire et hospitalier, Oncodesign compte 108 collaborateurs et dispose de filiales au Canada et aux Etats-Unis.

Pour plus d'informations : www.oncodesign.com




Restez connectés !

IMODI est maintenant présent sur les réseaux sociaux.
Suivez-nous sur : @IMODI_Cancer et www.linkedin.com/company/imodi-cancer


Share this